Paysages des conversions à venir

Claire Simonneau, Adeothy Adegbinni, Armelle Choplin, Philippe Lavigne Delville 

Au Sud du Bénin, sur une large bande littorale densément peuplée, la terre s’achète et se vend de manière active depuis des décennies. Ces transactions concernent aujourd’hui des terres dites familiales, détenues selon la coutume, situées en périphérie des agglomérations urbaines. Malgré le caractère théoriquement inaliénable des terres coutumières, les transactions sont de plus en plus courantes depuis les années 1990 et en viennent à être formalisées par la procédure communale du lotissement-remembrement. 

Ruée vers la terre 

Être propriétaire et faire construire son logement revêt une importance sociale essentielle et ancienne. Ces actes conditionnent en effet le passage au statut d’adulte, la mobilité sociale et la reproduction sociale. L’achat de parcelles en périphérie urbaine relève également d’une tradition d’investissement foncier agricole ancienne au sein des populations urbaines, remontant au développement des plantations de palmiers à huile, prolongée durant la période coloniale, et aujourd’hui autour de l’agro-business. Enfin, ces parcelles détiennent aujourd’hui une fonction d’épargne, au fil de la marchandisation progressive de la terre et la monétarisation de l’économie. Plus récemment, un investissement foncier d’un nouveau type émerge, sous la forme d’acquisitions massives de terres périurbaines par les urbains dans une perspective de rente de spéculation. 

Paysages des conversions à venir

Cette « ruée vers la terre » commune à d’autres pays de la sous-région, façonne les territoires et les paysages : plaques au nom des propriétaires sont érigées au cœur des broussailles , clôtures et matériaux de constructions sont entreposées sur ces parcelles en attente d’accueillir des constructions, le métier de démarcheur de parcelles s’affiche le long des principales voies routières. 

 

Examiner les pratiques foncières

Sans perdre de vue la matérialité de ces pratiques de thésaurisation et d’anticipation des plus-values foncières, les conversions d’usage des sols au Bénin seront examinées à travers plus cas d’études : projets immobiliers, lotissements au long cours, dynamiques et processus d’achats de terre.